Aménagement d’un coeur d’îlot pour 33 logements collectifs – ZAC de renouvellement urbain Bellevue – Nantes (44) – 2024

lieu : Nantes (44)

partenaires : sathy, atelier d’architecture, d’urbanisme (mandataire) & atelier matrice

maitrise d’ouvrage : Foncière Logement, Greencity immobilier

mission (maîtrise d’oeuvre) : diagnostic et enjeux, AVP, PRO, DCE

L’îlot BH1 se situe dans la ZAC de Grand Bellevue, dans le secteur de Lauriers Bois Hardy, à Nantes. Le secteur fait l’objet d’un renouvellement urbain engagé, ce qui en fait un quartier dynamique en pleine mutation.

Les enjeux métropolitains du secteur Lauriers Bois Hardy identifiés dans la fiche de lot BH1 sont de renforcer la présence des liaisons douces Ouest – Est avec le paysage comme accompagnement, avec comme objectif de rendre le quartier plus accessible dans la continuité de la ville.

Le constat existant du lot BH1 révèle plusieurs points à améliorer dans le futur projet :
– un effet « barrière » sur le boulevard Jean Moulin par le bâti mais également par la sur- représentation des voiries et des parkings ;
– des équipements intéressants (groupe scolaire Alain Fournier) peu mis en valeur ;
– un patrimoine végétal existant remarquable caché derrière les bâtiments ;
– des points de vue exceptionnels vers le grand paysage / pont de Cheviré peu perceptibles depuis l’espace public.

Le jardin sous la canopée : les arbres existants sur cette partie sud de l’îlot, créént une ambiance de sous-bois dont le projet tire parti avec l’installation légère (en veillant au système racinaire des arbres) d’espaces de jeux en bois naturels et de mobilier en bois (tables de pique-nique, bancs). Ce jardin au frais en été, est accessible (PMR) soit depuis la venelle du Rhône au Sud, soit depuis le hall du bâtiment B.

La placette en belvédère : le coeur d’îlot est accessible pour tous les résidents de l’îlot grâce à un cheminement depuis le hall du bâtiment A, en passant par le jardin sur dalle. Positionné en plateau haut par rapport au reste de l’îlot, il profite de vues dégagées vers le grand paysage. Dans cet espace, seront implantés des bacs potagers (en retrait des arbres existants pour profiter de l’ensoleillement au Sud), un compost collectif et des bancs. 

Les lisières nourricières : le coeur d’îlot est délimité par une ceinture végétale plantée de végétaux diversifiés qui accompagne une clôture barraudée. Conformément à la fiche de lot, une césure est prévue afin de conserver les porosités visuelles vers le sud-ouest jusqu’au pont de Cheviré. Le long des limites privatives, des tas de branches et des nichoirs sont installés dans le jardin pour l’accueil de la petite faune, et également des dispositifs de passage pour la petite faune.